Archives du mot-clé Jelly

Southern Belle rouge.

J’ai deux rouges préférés à ce jour, Perceval de a england et O’Hara de piCture pOlish. Et aucun des deux n’est sur le blog! J’avais fait un guest post chez milleneufcent20 à l’époque sur Perceval, mais je trouve que les photos sentent la poussière.

Je suis une énorme fan du livre Gone with the wind. Et de vernis rouge. Quand j’ai vu le teaser de piCture pOlish la première fois j’ai trépigné comme une enfant.

I have two red favorite polishes : a england’s Perceval and O’Hara by piCture pOlish. And neither of them was on the blog! There’s a guest post featuring it at milleneufcent20, but I think I take better pictures now.

I’m a huge fan of Gone with the wind. And red polish. So when I first saw this teaser I was dying to get my hands on it.

Parlant de trépigner, si c’est pas déjà fait, allez immédiatement baver sur les nouvelles couleurs de a england.

O’Hara est donc un autre jelly scattered holo, un rouge doux, qui tire à la fois sur le rose et l’orange mais en restant très rouge. Un rouge fraise somme toute. Un rouge qui serait tout à fait ravissant à porter avec une robe verte pour un pique-nique en Géorgie.

Billet073Image001

 

Billet073Image002

 

Billet073Image003

 

Les photos ci-dessus ont été prises à la lumière du jour, mais comme c’était nuageux et que les flocons holographiques se font timides, le voici aussi sous lumière artificielle :

The previous picture were taken in daylight but it was cloudy, so to show you the sparkly holo particles here’s a couple artificial light pics :

Billet073Image004

 

Billet073Image005

 

Comme d’habitude avec les PP, je suis en amour avec la formule. Ici j’ai appliqué deux couches.

Je l’ai porté plein plein plein plein de fois, et c’est rare. =)

Je suis fatiguée, ce sera encore un petit article bref et plate. Mais avec un trop beau vernis donc je me sens pas trop mal.

Bonne nuit! xx

(J’ai pris le mien chez NailPolishCanada, mais vous pouvez l’acheter directement de piCture pOlish ou l’un de leurs distributeurs.)

As usual with PP, I just love the formula. Here I’m wearing two coats.

I wore it plenty of times, which is rare. =)

I’m tired, so this will be, once again, a short boring article, but the polish is so awesome I don’t really feel bad about it.

Good night! xx

(I got mine from NailPolishCanada, but you can also purchase it directly from piCture pOlish or one of their networkers.)

Publicités

Ciaté #14

photo(8)

Pour le quatorzième jour on a droit à une couleur tout à fait estivale, Speed Dial. C’est un jelly, d’une couleur orange néon teintée d’un peu de rose saumon. Il serait probablement tout à fait aveuglant posé sur une base blanche. Je l’ai posé directement sur l’ongle, en trois couches, et j’adore le résultat, je vais définitivement le porter avec beaucoup de plaisir quand le temps chaud va revenir. (Ici, ça veut dire, pas de sitôt.)

Billet040Image001

Billet040Image002

Belle couleur, bonne formule, bonne tenue, c’est un bon Ciaté! On adopte Speed Dial. C’est un vernis simple et j’ai pas grand chose à ajouter, hah. Donc je me précipite sur l’écriture du numéro quinze! À tout de suite! xx

Ciaté #9

photo(8)

Yéé! Une couleur VIBRANTE! Classique mais tellement belle que je suis satisfaite. Mistress est un rouge jelly avec une pointe d’orange, très vif, un peu du genre Color So Hot It Berns par OPI. Excepté pour l’opacité. Étrangement, je viens de le voir swatché sur un autre blog, et il avait l’air franchement orange, la fille s’en plaignait d’ailleurs, on a apparemment eu des batchs différentes parce que le mien c’est un rouge. C’est la première couleur que je me dis que je vais vite passer au travers des 5ml et avoir envie d’acheter le gros paint pot. Je porte quatre couches sur la photo, mais la quatrième c’était juste pour le rafraîchir avant les photos en revenant de travailler (il en manquait seulement une miette au bout des ongles). Aucune différence notable entre trois et quatre couches. Un jelly, ça reste un jelly, quand bien même on mettrait vingt couches, on voit le bord libre. J’ai une seule photo à vous montrer parce que je suis pressée, et que les rouges c’est si chiant à photographier, j’ai pas eu le temps d’en prendre une tonne et seulement celle-ci me convenait au niveau de la couleur. Évidemment nos écrans sont toujours un peu différents, mais quand je mets mes doigts à côté de ma photo sur le mien, c’est pareil. Sauf que c’est plus saisissant en vrai.

Billet034Image001

J’ai pas la moindre idée à quoi m’attendre pour demain. =0

Bonne nuit les chouettes! xx

Ciaté #2

photo(8)

Ce matin j’ai eu une surprise pour vrai, yééé! Je pensais que comme on avait eu une couleur plus « ordinaire » hier on aurait de quoi de plus flyé aujourd’hui, donc hier quand mon amoureux m’a bordée je lui ai dit que je pensais que ça serait un dupe de Péridot. Finalement non, pour la première journée je pensais soit un rose fifille soit un rouge femme fatale, finalement on a eu un après l’autre! Ce matin quand j’ai ouvert la deuxième petite porte, je croyais que c’était un vieux bourgogne de matante, dans la pénombre de mon salon à peine éclairé par un ciel lourdement nuageux. Et d’ailleurs je suis maintenant dans ce même salon et y’a toujours pas beaucoup de lumière, et il a l’air vraiment, vraiment foncé. Mais c’est un rouge intense, pas un bourgogne, parce qu’il est ni mauve ni brun, c’est vraiment un rouge sang très intense, jelly, qui a l’air vibrant à la lumière. Tout à l’heure je comparais mes photos à mes ongles, à la lumière, et je trouvais la différence pas si mal, maintenant ça me semble deux mondes. Eh oui, c’est encore une maudite couleur difficile à photographier, mes photos sont trop claires. Il est un peu plus foncé que ça même à la lumière. Par contre, la « balance » du rouge est bonne. Je l’aime beaucoup! Il fait vraiment femme fatale, très sérieux, très sévère. Rencontrez Dangerous Affair :

Billet027Image001

Billet027Image002

Billet027Image003

Évidemment comme c’est un jelly, le bord libre est toujours au rendez-vous. Ça me passe toujours six pieds par-dessus la tête.

Trois couches, sèche vite, s’enlève bien, tient bien! Le pinceau de celui-ci est un peu punk malheureusement. Et de façon trop éparpillée pour y aller au ciseau.

Bon ben, après un fuchsia et un carmin, demain on devrait avoir de la fantaisie! Un bleu foncé? Je connais même pas les possibilités en fait, évidemment je connais certaines couleurs Ciaté mais elles seront peut-être pas toutes dedans, je sais juste qu’il y a quatre bouteilles de perles caviar et trois glitters exclusifs. Oh, peut-être un noir, et le jour d’après des perles noires!

À demain les beautées! J’espère que je vous ennuie pas trop avec mon calendrier, mais pour profiter pleinement de mon trip de l’avent, faut que je les essaie tous, et ça me laisse pas le temps de swatcher trop trop grand chose.

xx

Je m’acharne à publier des articles alors que j’ai pas le temps.

J’emmerde mes photos, je les ai prises au travail (j’arrive avec le bus à 10:04 et j’ouvre la boutique à 11:00) et malgré l’énorme vitrine et les 50 ampoules, la lumière est mauvaise. J’en ai pris une giga tonne et je vous ai choisi les trois meilleures. On arrive quand même à capter un peu la beauté de Layla CE54, aussi connu sous le nom de Green Galaxy. Ne vous inquiètez pas, mes photos sont quand même relativement « color-accurate », c’est plutôt l’effet global que je trouve que j’ai eu du mal à capter, et elles manquent de netteté.

Enfin bref. CE (Ceramic Effects, oui oui, mais non, je sais pas pourquoi) 54 est un autre vernis du genre hex glitters in jelly base. La base jelly est émeraude foncé, il y a du « glitter-poussière » émeraude, des petits hex émeraude, et finalement des gros hex émeraude et des gros ex plutôt mint mais ça paraît pas tant à cause du jelly. Les grosses paillettes mint servent à donner un petit éclat de plus, car elles attrapent plus la lumière, mais la différence de couleur paraît pas, y’a vraiment fallu que je me penche sur le dossier pour décider enfin si il y avait deux couleurs de paillettes ou non.

Il s’applique comme un chaaaarme. Le seul petit hic c’est que parfois il se crée des amas de paillettes, mais on peut facilement donner un petit coup de pinceaux pour les défaire, car ce vernis fait partie de la meeerveilleuse catégorie des vernis qui pardonnent. Ils sont très, très rares. Ces vernis qui sèchent vite, mais après un délai raisonnable. Il reste travaillable pendant une petite minute, et à la deuxième, pouf, il est sec, comment ça, je sais pas, tant pis, v’là une autre couche. En plus, sur le chemin du travail, j’ai accroché mon pouce quelque part et il y avait un « accroc », et bien croyez-le ou non, j’ai frotté fort avec mon pouce pour aplatir le tout, j’ai remis une couche et du top coat, et j’aurais confondu les NPA les plus expertes.

Il demande trois couches, et il est pas assez texturé pour demander deux couches de top coat. Il est chiant à enlever comme tous les vernis qui contiennent des grosses paillettes, car elles « protègent » le vernis qu’elles recouvrent, et qui par la même occasion les retiennent bien en place, mais au moins la base jelly fond en un rien de temps.

Bon, alors voilà encore (si!) un beau vert :

Again, I don’t like my pictures today, I took them at work and even though it seems like the ost lighted place ever, the light was bad. So I took a megaton of them and chose the three best. We still get a good glance at the magnificent Layla CE54, also known as Green Galaxy. Don’t worry, the pictures are quite color accurate, it’s the whole effect that doesn’t satisfy me. And they’re not sharp enough.

So. CE (Ceramic Effect, don’t ask me why) 54 is another hex glitter in jelly kind of polish. The base is a dark emerald green, and there is emerald micro glitter, emerald small hex and large mind and large emerald hex glitters. The mind glittes don’t look so pale in the dark jelly base, but they really flash when they hit the light.

It applies like a charm. The only small problem is that sometimes the glitters gang up a bit, but it’s easy to fix with the brush. The jelly base is quite « forgiving ». I love that kind of polish, it doesn’t dries right away, which allows you to fix bald patches and misplaced glitters, but once it starts drying, it really does dry fast.

It needs three coats, and it’s not textured enough to need two coats of top coat. It’s hard to remove like any polish with large glitters, so aluminum wraps are your friends.

So, once again, here’s a beautiful green polish!

J’ai pris le mien à $9.99 au Uniprix de Mont-Tremblant, mais on peut l’acheter en ligne sur NailPolishCanada ou à l’internationale sur Harlow&Co.

Un petit mot à mes blopines d’amour, je m’ennuie d’avoir le temps de vous laisser tout un tas de commentaires, mais dès que je trouve une seconde vous allez avoir de mes nouvelles! Je continue à lire vos blogs, mais la plupart du temps je le fais sur mon cellulaire pendant mes déplacements ou quand j’ai deux minutes à tuer, mais je tape très très lentement sur cette petite machine que je possède depuis juillet seulement, donc je me contente de me gaver les yeux.

Demain je prends les photos chez moi, elles vont avoir plus d’allure!

Bonne journée les filles. xx

I got mine for $9.99 at a local drug store, but you can buy it for the same price online at NailPolishCanada or Harlow&Co.

Good day girls! xx